The Serengeti Migration, Mara safari

N – “Mara” – safari migration juillet-octobre & lac Natron

la Grande Migration dans le Nord du Serengeti

 

lac Manyara – Ngorongoro – Serengeti – Tarangire – Natron

 

8 jours, 7 nuits – safari privé

 

Télécharger

La Grande Migration dans le Nord du Serengeti :

Les gnous et les zèbres de l’écosystème du Serengeti sont les acteurs du “plus grand spectacle sur Terre”, ils font partie du plus grand mouvement migratoire d’animaux sauvages au monde, environ 2 000 000 d’ongulés se déplaçant constamment à la recherche de pâturages et d’eau.

À cette époque de l’année, les troupeaux migrateurs se dirigent vers le nord, en direction des pâturages de la saison sèche, connus sous le nom de Triangle Mara.

C’est le moment idéal pour les traversées épiques de la rivière Mara, hantée par d’énormes crocodiles. Les premiers gnous qui arrivent à la rivière sont très réticents à la traverser, mais à mesure que la pression monte de l’arrière, ils n’ont plus le choix et les traversées spasmodiques commencent. À la fin du mois d’août, certains gnous traversent le Kenya et entrent dans le Maasai Mara, tandis que de nombreux autres restent en Tanzanie.

En fait, la rivière Mara se trouve autant dans le Serengeti que dans le Maasai Mara kenyan. Mais alors que du côté kenyan, il y a des hébergements pour plus de 5000 visiteurs, ce qui se traduit par une forte pression touristique, du côté tanzanien il n’y a qu’une poignée d’excellents petits camps. Un nombre limité d’hébergements signifie un faible nombre de visiteurs, le nord du Serengeti reste peu fréquenté, même en haute saison.

Jour 1 : lac Manyara ou Visite du village de Mto wa Mbu

Départ de l’aéroport du Kilimandjaro ou de la ville d’Arusha pour Karatu, région du Ngorongoro.

Si votre vol arrive avant 9h du matin, vous pouvez choisir entre les deux activités suivantes :

(1)Safari dans le parc national du Lac Manyara.

Le lac Manyara situé sous l’escarpement de la vallée du Rift, abrite des habitats variés malgré sa petite superficie (330 km², dont 200 sont occupés par le lac). Le parc s’étend des forêts denses alimentées par les sources qui émergent au pied de la vallée du Rift aux savanes et aux zones humides.

Parmi les nombreuses espèces animales, on trouve d’importantes colonies de babouins, de singes vervets et d’autres espèces de singes, des éléphants, des girafes et trois cent quatre-vingts espèces d’oiseaux.

De décembre à mars, on y trouve de grandes volées de flamants roses qui migrent ensuite vers le lac Natron de juin à octobre.

Parmi les prédateurs, on trouve de nombreux léopards et lions ; ces derniers, gênés par l’humidité du sol et les insectes, ont pris l’habitude (plutôt rare chez ces grands félins et que l’on ne trouve que dans quelques autres régions) de grimper sur les branches des arbres.

 

(2) Visite du village de Mto wa Mbu. C’est un grand village agricole situé au bas de l’escarpement de la vallée du Rift, un endroit intéressant pour avoir un aperçu de la vie contemporaine dans la Tanzanie rurale.

On y trouve des personnes appartenant aux différentes familles ethnolinguistiques qui composent le puzzle ethnographique complexe de la Tanzanie.

 

Si votre vol arrive enter 9h et 13h, il sera possible de rejoindre Karatu, mais sans activité en chemin.

 

Si votre vol arrive en fin d’après-midi ou en soirée, alors il sera nécessaire d’ajouter une nuit à Arusha avant de commencer votre safari.

 

Hébergements :

Lodge 1 –  Marera Valley Lodge

Lodge 2 –  Acacia Farm Lodge Karatu

Jour 2 : le cratère du Ngorongoro

La journée d’aujourd’hui est consacrée au safari dans le cratère.

Le cratère du Ngorongoro est unique et sans équivalent dans le monde.

C’est ce qui reste d’un ancien cône volcanique, dont le sommet s’est effondré il y a environ deux millions et demi d’années, créant la caldeira actuelle: un cône tronqué contenant un grand “bassin” d’un diamètre de 16/20 km avec des bords surélevés atteignant environ 600 mètres au-dessus du sol. Ce bassin s’est transformé en une savane habitée par plus de 25 000 espèces.

Toutes les espèces typiques de la région à l’exception de la girafe (qui ne trouve pas de nourriture ici) sont représentées dans le cratère du Ngorongoro.

Le bord du cratère atteint une altitude de 2350 mètres et offre des vues à couper le souffle. Les pentes extérieures sont couvertes d’une forêt primaire dense.

En fin de journée, vous atteignez le centre du Serengeti.

 

Hébergements :

Lodge 1 – Mbugani Camp Seronera

Lodge 2 – Nyikani Camp Central Serengeti

Jours 3 et 4 : le Parc national du Serengeti

Safari dans le parc du Serengeti – le parc est le plus célèbre de Tanzanie et l’un des plus connus au monde.

L’écosystème du Serengeti abrite plus de 1,5 million de gnous, 400 000 zèbres, 500 000 gazelles Thompson, plus de 2 700 lions, 1 000 léopards, 500 guépards, d’immenses troupeaux d’éléphants, d’élans, d’impalas, de waterbucks, de girafes et d’autruches. Les rivières offrent un habitat parfait pour les crocodiles et les hippopotames ; il y a plus de 400 espèces d’oiseaux.

Les 15 000 kilomètres carrés du parc national du Serengeti ne sont que la partie principale d’un écosystème plus vaste, qui comprend les plaines du Ngorongoro (la région plate située au nord-est du cratère du Ngorongoro, qui joue un rôle important dans la célèbre migration et qui est administrée par la zone de conservation du Ngorongoro) et le Maasai Mara (qui se trouve plus au nord, au Kenya).

Ici, l’orographie, la composition du sol et, par conséquent, le type de végétation, permettent des observations d’animaux inégalées en Afrique. Le sous-sol, composé de roches volcaniques, surtout dans le sud, empêche la croissance de grands arbres et les prairies prédominent, de sorte que l’environnement ouvert favorise les observations.

Les gnous et les zèbres du Serengeti, toujours à la recherche de nouveaux pâturages et d’eau, font partie du plus grand mouvement migratoire d’animaux sauvages au monde, la grande migration du Serengeti qui, entre juillet et octobre, se rassemble dans la partie nord du parc.

 

Hébergements :

Lodge 1 – Mbugani Camp Migration Serengeti North (2 nuits)

Lodge 2 – Nyikani Migration Serengeti Kogatende (2 nuits)

Jour 5 : Serengeti – Lac Natron

Départ pour la région du lac Natron en passant par le nord-est du Serengeti.

Le lac Natron mesure cinquante kilomètres de long et environ vingt-cinq de large. C’est un lac très alcalin qui occupe une dépression créée par la vallée du Riftune zone de désert de lave d’une beauté sauvage à l’extrême nord de la Tanzanie.

Le lac Natron est l’aire de nidification habituelle de millions de flamants roses, friands des cyanobactéries présentes en forte concentration dans l’eau du lac, surtout pendant la saison sèche (juin à octobre), qui affluent donc sur ses rives.

La région est extrêmement aride et dominée par le cône parfait de l’Oldonyo Len’gaile volcan sacré pour le peuple Maasai, qui le considère comme la demeure de la divinité Len’gai.

 

Le volcan Oldonyo Len’gai

À près de trois mille mètres d’altitudel’Oldonyo Len’gai est le seul volcan au monde qui émet une lave de natron-carbonatite, riche en carbonate de sodium, à très faible viscosité et à très basse température puisqu’elle s’élève à 500-590 °C.

Lorsque la lave s’écoule, elle ressemble à une sorte de “rivière” très fluide et sombre que certains ont comparée à un torrent de boue. Après l’émission, lorsqu’elle entre en contact avec l’eau, la couleur de la lave de natron-carbonatite passe rapidement au blanc, de sorte que le sommet du volcan semble être recouvert de neige.

La dernière éruption a eu lieu en décembre 2007 – janvier 2008 et a rendu l’ascension vers le sommet du volcan encore plus difficile puisque la lave a complètement effacé le sentier que l’on pouvait parfois suivre, et les petites zones plates où l’on pouvait s’arrêter pour reprendre son souffle ont complètement disparu. C’est à cette époque que nous avons cessé de proposer des trekkings sur Oldonyo Len’gai.

 

Activités :

Arrivée à votre camp pour le déjeuner (tardif), puis randonnée le long du ruisseau Engare Sero, qui coule dans une étroite gorge rocheuse, mène à une belle cascade où il est possible de se baigner. Ce n’est pas un trek difficile, mais une partie de l’itinéraire nécessite de marcher dans l’eau (qui atteint rarement la hauteur des genoux) ; il faut donc prévoir un maillot de bain et des chaussures antidérapantes (chaussures de récif)..

Les sentiers pour atteindre le lac Natron (à la fois depuis le Serengeti, en cinq ou six heures, et depuis Manyara, en trois ou quatre heures) sont extrêmement pittoresques et vous pourrez rencontrer les communautés Maasai qui vivent en dehors de la plupart des circuits touristiques.

L’hébergement au Natron est limité et assez sommaire.

Nous recommandons cet itinéraire aux voyageurs qui recherchent une expérience différente du safari classique.

 

Hébergement :

Lodge – Natron River Camp

Jour 6 : Lac Natron – Tarangire

Promenade matinale jusqu’au lac Natron, pour admirer un paysage façonné par la lave et l’eau,

Puis route à travers les pittoresques Highlands jusqu’à Engaruka, pour rejoindre la route goudronnée à Mto wa Mbu et se rendre au parc national du Tarangire – premier safari dans l’après-midi.

 

Hébergements :

Lodge 1 – Tarangire Sopa Lodge

Lodge 2 – Nyikani Camp Tarangire

Jour 7 : parc national du Tarangire

Safari dans le parc.

Avec ses 2600km2, le parc national du Tarangire est un habitat différent des autres Parcs du Nord.

Il s’étend sur 30 km d’est en ouest et sur 100 km du nord au sud. Considéré comme un “parc de géants“, le Tarangire abrite d’immenses baobabs et de grands troupeaux d’éléphants, ainsi que des lions, des léopards, des antilopes, des gazelles, des gnous, des zèbres, des buffles et environ cinq cents espèces d’oiseaux, résidents ou migrateurs, soit la plus grande concentration de Tanzanie.

Le centre de la vie est la rivière Tarangire elle-même, qui pendant la saison sèche, avec le marais de Silale, devient la seule source d’eau, attirant ainsi un grand nombre d’animaux.

 

Hébergements :

Lodge 1 – Tarangire Safari Lodge

Lodge 2 – Nyikani Camp Tarangire

Jour 8 : Tarangire – Arusha

Safari matinal dans le parc national de Tarangire (en fonction de votre horaire de vol de départ).

Retour à Arusha pour le déjeuner puis transfert à l’aéroport.

Inclus :

  • Toyota Land Cruiser 4×4 conçue pour les safaris avec toit ouvrant
  • Pension complète, commençant par le déjeuner le jour 1 au déjeuner le jour 8 (certains déjeuners seront des pique-nique)
  • Entrées dans les parcs nationaux et zone de conservation
  • Les activités indiquées
  • Guide francophone (nous avons un nombre limité de guides qui parlent français, espagnol, italien et allemand, ils sont soumis aux disponibilités au moment de la réservation)
  • Transferts de/à l’aéroport du Kilimandjaro/d’Arusha
  • Assurance Flying Doctors
  • Eau minérale pendant les safaris
  • TVA 18%

Exclus :

 

– vous pouvez effectuer le Balloon Safari sur le :

  • centre du Serengeti
  • nord du Serengeti
  • Tarangire